La résilience humaine, Jung et consorts…

21 Jan 18 | Développement personnel, Recherche appliquée

« Crise = opportunité ! » Nous avons probablement tous déjà entendu cette formule. Dans la hiérarchie, la crise, qui elle se résout, est surpassée par la mutation, encore plus forte. Vécus par un être humain, ces moments existentiels sont marquants. La preuve en est que souvent, on évoque un « avant » et un « après », tellement l’expérience de vie a été impactante. Cette sensation de renaissance se vit lors d’une expérience de résilience humaine.

La résilience humaine dans le champ médical,

Rudolf STEINER dans « La Maladie…une bénédiction. La guérison …un devoir », nous explique que différentes maladies rendraient possible la résolution de toutes les prédispositions individuelles pour rétablir la relation de l’homme avec son origine cosmique. Pour faire simple : « La maladie, en dépit du paradoxe, bénit l’humanité en rendant son évolution possible » !

Dans le champ psychanalytique,

C.G. JUNG (un de mes mentors) corrobore cette approche. Selon lui, le Moi, attaché à la vie matérielle, entrave l’épanouissement du Soi, cette étincelle divine située en l’homme.

A travers les épreuves, le Moi peut être mis à mal, ce qui entraîne une « traversée du désert », une dépression, voire même un épisode psychotique pouvant entraîner une désintégration du Moi. Après la crise, la « mécanique » de la  résilience humaine conduit vers une restructuration. Celle-ci peut voir le jour avec un nouveau centre de gravité psychologique déplacé vers le Soi. Cela permet une transformation spirituelle (1) de l’être entier, une sorte de seconde naissance. Le Moi se met alors à servir le Soi plutôt qu’à le dominer.

cg Jung résilience humaine

Portrait de CG Jung

Ailleurs…

Quelles leçons tirer de cette sorte de pédagogie de l’épreuve ? pour reprendre l’expression de Bertrand PICCARD (2)

Thierry JANSSEN (3) chirurgien devenu psychothérapeute, évoque lui le passage de « la loi de la survie », celle du Moi névrotique et égotique, à « la loi de la vie », celle du Soi apaisé et essentiel.

Mon point de vue sur ces approches de la résilience humaine

Pour avoir personnellement vécu ce genre d’expérience mystique, je suis complètement en accord avec ces théories. Mes activités de recherche Noétiques (4) depuis plus de 8 ans maintenant, me confortent dans la conviction que celles-ci obéissent aux concepts de la Théorie du Chaos en général. Ce qui s’appelle la résilience chez l’être humain (5) : la fameuse résilience humaine.

J’en ai modélisé « ma » logique de fonctionnement. Grâce à mon approche, vous profitez des bénéfices inconcevables de la résilience sans que vous n’ayez à passer – comme je l’ai vécu – par les phases d’effondrements inhérentes à cette mécanique psychologique. Et c’est vrai, vos ressentis peuvent effectivement s’apparenter à une sorte de renaissance. Vos résultats sont immédiats, visibles et durables.

Je vous donne ce petit exerciceMes accompagnements transmettent aux adultes les clés qui vont leur permettre de « désapprendre pour ré-apprendre », pour moi, un des principes de base de la résilience humaine. A ce sujet, une approche efficace consiste à utiliser des techniques hypnotiques dites confusantes pour votre cerveau. Alors, que répondez-vous à cette question : «  Que faites-vous pour vous empêcher d’être meilleur ? ».

En même temps, ne croyez pas ce que j’écris, expérimentez le !

Bien amicalement.

Pascal 

 

Sources :

(1) Pour moi le spirituel n’a rien à voir avec le religieux mais avec ce qui est divin. Ce qui est divin dans la spiritualité c’est ce qui donne du sens ET de la valeur à ce que l’on fait. Être avec une raison d’être. 

(2) « Changer d’altitude » par Bertrand PICCARD chez STOCK.

(3) «  Confidences » par Thierry JANSSEN chez POCKET

(4)  Selon mon ami Marc HALEVY, physicien et philosophe, spécialisé dans les sciences de la complexité, la noétique est la capacité à créer des liens entre différentes choses qui a priori n’ont rien à voir entre elles.

(5) …lorsque l’issue d’une période chaotique est positive, c’est à dire « émergente ». Elle peut être aussi négative, c’est à dire un « effondrement »

 

Les Vertus du Chaos, en 196 pages

Agenda

  • Comment les histoires nous façonnent…

    L’événement : À travers l’histoire des pratiques narr...

    jeudi 31 janvier 2019 / 18 h 30 - 20 h 00 à Les Salons de la Bournaire
  • Apprendre du conflit

    L’événement : La connotation négative qui est associée...

    jeudi 13 juin 2019 / 18 h 30 - 20 h 00 à Nantes, le lieu exact vous sera communiqué 72 h avant l’évènement
Découvrir les autres événements

Ils ont boosté leurs potentiels humains

FERMER
CLOSE
Share This