Humanisme et argent

15 Août 17 | Développement personnel, Recherche appliquée

« Paradoxalement, les sociétés qui se focalisent sur les valeurs plutôt que sur les profits, finissent pas améliorer leurs résultats » – Charles GARFIELD

 

L’argent, l’argent, l’argent !

Il est probable que ce sujet soit tabou dans notre éducation judéo chrétienne. Et pourtant, qu’il n’y ait pas de malentendu entre nous, une organisation, quelle qu’elle soit, doit gagner de l’argent. L’argent, qui fait vivre un foyer, est aussi l’oxygène de l’entreprise. Bien sûr qu’il est facile (oui, facile !) d’allier performance économique et humanisme. Cela va même plus loin. A notre époque, il est vital pour les entreprises, comme pour toute organisation, de conjuguer mieux-être et performance, d’associer développement du capital humain et performances, notamment économiques.

J’ouvre une parenthèse dans mon discours pour vous laisser le temps de faire ce test très révélateur ! Prenez une feuille blanche et de quoi écrire, puis notez, en haut de cette feuille, tout ce qui vous passe par la tête, sans réfléchir, pour répondre à la question : « L’argent, c’est : « source de bonheur » ; « futile » ; « le début des soucis avec mon banquier » ; « des voyages pour ma famille »… Je vous donnerai la suite de la consigne à la fin de mon propos.

« Etre » d’abord puis « Faire » ensuite pour enfin « Avoir »

Contrairement à ce que l’on pense, il est plus facile d’essayer de se changer soi-même que de vouloir changer les autres. Demandons-nous par exemple, comment faire évoluer notre relation à l’argent ? Je vous propose une clé ! Attention, c’est parti. Le premier pas consiste à commencer à travailler sur soi pour « être » (être, ça peut-être le développement de son capital humain), puis « faire » pour enfin « avoir » (l’abondance, l’enrichissement, dont l’argent) et non de faire l’inverse, comme c’est très souvent le cas. L’erreur majeure consiste, en effet, à attendre d’« avoir » pour « faire » puis « être ». La chronologie de ce premier pas est fondamentale et ultra puissante.

« Être », c’est rayonner naturellement vis-à-vis de tout ce qui nous entoure. Alors le « faire » devient simple, naturel, notre énergie inépuisable est au maximum, sans effort. Ainsi arrive tout naturellement l’ « avoir », dont l’argent. La boucle est bouclée.

L’ « avoir » est le fruit du « faire » découlant tout naturellement de l’alignement de notre « être ».

Pour approfondir cette question, consultez par exemple les travaux de Viktor FRANKL sur la sublimation de l’humain et la mise à jour constante de ses valeurs ou le principe de l’entéléchie. Il n’y a plus qu’à se trouver.

Surtout, ne croyez pas ce que j’écris, expérimentez le !

Pascal LEFEUVRE

Pour revenir au test que vous avez peut-être fait tout à l’heure, remplacez « argent » par « je ». Cela donne alors cela : « je suis source de mon bonheur » ; « je suis futile »… Bonne réflexion !

Les Vertus du Chaos, en 196 pages

Agenda

Découvrir les autres événements

Ils ont boosté leurs potentiels humains

Notre prochain événement

 

Comment redonner du sens à son existence ?

Atelier Croissance Personnelle - Public  particulier
30 juin 2018 / 9h - 17h

à Monnières (44)

Cet atelier vous permettra d’expérimenter l’optimisation de vos potentiels humains, de trouver votre stabilité dans l’instabilité permanente qui nous entoure, d’être encore plus acteur de votre vie.

Comment redresser la tête, rebondir et se reconstruire ?
manuel libérer ses potentiels avec la psychologie positive

Prisonnier de vos pensées ?

Téléchargez votre manuel pratique

5 actions simples pour libérer vos potentiels, grâce à la psychologie positive

Vous allez recevoir un email avec le manuel. A très bientôt :-)

Share This